Eco-citoyenneté, Projets

L’éco-citoyenneté dans la zone EUROMED

L’Union européenne vise désormais un développement durable qui appelle à la bonne gouvernance et la participation de tous les acteurs de la société. Le rôle des ONG dans le développement durable et le développement d’une « éco-citoyenneté » revêt une importance majeure.

Considérant que le processus d’élargissement de l’Union européenne repose notamment sur les droits d’information et de participation des citoyens et que les ONG sont profondément impliquées dans l’application de ces droits, le projet crée un réseau de plus de 30 ONG environnementales de Grèce, de Bulgarie, de Turquie et de France.

Les principaux objectifs du projet

○ Promouvoir une meilleure connaissance de la réglementation européenne en finançant la participation des ONG ;

○ Améliorer le renforcement des capacités des ONG dans les deux pays partenaires (Bulgarie, Turquie) afin de les aider à contribuer efficacement au processus d’élargissement;

○ Développer les bonnes pratiques des ONG en matière de transparence, de processus démocratique et de gestion, comme demandé par l’UE et les principes du développement durable;

○ Renforcer la coopération régionale entre les ONG afin de créer un réseau efficace avec des capacités plus fortes par rapport à une organisation isolée;

○ Promouvoir la coopération internationale entre les acteurs de la société civile dans un domaine où les différences historiques, territoriales et religieuses demeurent un obstacle à une meilleure intégration et cohésion européennes.

Par le biais d’ateliers et d’activités de mise en réseau, le projet renforce les connaissances des ONG concernant les droits d’information et de participation dans le domaine de l’environnement et du développement durable et donne l’occasion d’échanges d’expérience et de bonnes pratiques.

En décembre 2005, le MCE a organisé le premier atelier à Véria (Grèce).

L’atelier final, à Izmir (Turquie), en mai 2006, soutenu par le Plan d’action méditerranéen du PNUE a accueilli des ONG environnementales d’Algérie et du Maroc.

L’un des résultats du projet a été la compilation de bonnes pratiques dans le domaine de l’éco-citoyenneté.